regardsdusport@wanadoo.fr
+33 (0)9 64 03 49 15
 
Accueil > Chroniques > bloc-notes Gérard Vandystadt > Bloc-notes 12 Découvrir l'Académie des Sports à l'occasion de la remise des Prix le 15 novembre 2010 à la Maison du Sport Français - CNOSF 22 Novembre 2010

   
   
  bloc-notes #12
  Lundi 22 Novembre 2010 - Textes : Annuaire de l'Académie des Sports Ed. 2008 (Emmanuel Rodocanachi et Jean Durry).
© Reportages et photos 2010 : Gérard Vandystadt, Christian Petit, Alexandre Vandystadt / vandystadt.com

Découvrir l'Académie des Sports

Chaque année, depuis près de 15 ans, Gérard Vandystadt organise et réalise des reportages photographiques et des prises de vues en studio, avec et pour l'Académie des Sports.

Palmarès 2009 : remise des Prix le 15 novembre 2010 à la Maison du Sport Français (CNOSF).

Usain Bolt, Jeannie Longo et Michel Drucker couronnés


Reportage photo Gérard Vandystadt et Alexandre Vandystadt / Agence Regards du Sport-Vandystadt.com, pour l'Académie des Sports 2010. L'athlète jamaïcain Usain Bolt, "le plus bel exploit sportif accompli dans le monde", Grand Prix de l'Académie des Sports, Prix Serge Kampf (Palmarès 2009). Triple champion du monde, en améliorant à Berlin ses propres records des 100m (9"58) et 200m (19"39), une année après le triplé olympique des JO de Pékin. Trophée remis dans les studios de Canal+ télévision, par Messieurs Emmanuel Rodocanachi, Président et Jean Durry, Secrétaire Général de l'Académie des Sport, à Paris, mardi 16 novembre 2010.


 
Photos Gérard Vandystadt et Christian Petit / Agence Regards du Sport-Vandystadt.com, pour l'Académie des Sports 2010. Jeannie Longo (cyclisme), Grand Prix Arc-en-ciel, pour son palmarès hors du commun, son exceptionnelle pérennité et ses qualités humaines. - Michel Drucker (journaliste), Prix Henri Desgrange, pour sa compétence et son prosélytisme sportifs. Au Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), Paris, lundi 15 novembre 2010.


Le Sport en exemple

Par Emmanuel Rodocanachi

L'annuaire de l'Académie des Sports constitue, bien sûr, le lien indispensable - et classique - entre ses membres, mais sa vocation est autrement ambitieuse : souligner ce que le sport a de meilleur grâce à l'exemple donné par ceux qui lui font honneur.

Il faut songer, en lisant l'impressionnante liste des lauréats distingués par l'Académie des Sports, champions, dirigeants, entraîneurs, auteurs d'exploits, écrivains mais aussi élèves des collèges et lycées, tous au service du sport, à l'extraordinaire somme d'efforts, de courage et de vibrantes réussites, condensée dans les noms ainsi rassemblés.

L'Académie, elle-même, réunit cinquante personnalités au maximum, de toutes origines sportives et professionnelles, ayant en commun d'avoir oeuvré pour le sport et de continuer à agir en sa faveur, de partager une vision de ce qu'il peut apporter à nos sociétés et de défendre des véritables valeurs : son rôle formateur, son action positive sur la qualité de la vie et sur le développement de la morale, de l'étique sportive et du sens du fair-play.

Cette raison d'être ne cesse de se renforcer si l'on considère les menaces pesant sur les pratiques sportives, depuis le sport dit de masse jusqu'au sport de haut niveau - et surtout sur celui-ci -. Reconnaissons que dans cette période moderne, le plus grand risque pour le sport est d'être dépassé puis englouti par son propre succès.

L'engouement pour les spectacles sportifs les plus populaires a incroyablement multiplié le nombre des spectateurs et surtout des téléspectateurs des compétitions. Il attire des audiences qui culminent parfois à des centaines de millions de personnes.

Cette explosion a bouleversé toutes les données, tous les équilibres, toutes les mentalités chez les pratiquants de ces sports et dans leur environnement. Force est de constater que ce formidable succès, à côté de beaucoup d'aspects dont il faut se réjouir - notamment les vocations sportives qu'il suscite - comporte également une face noire et a fait se lever les vents mauvais des excès en tous genres.

Pour les sports médiatiques, la motivation reste sans doute encore, pour partie, la joie de la victoire pour elle-même, mais elle tend trop fréquemment à donner la place principale, malgré quelques brillantes exceptions individuelles qui entretiennent l'espoir, à la recherche d'avantages matériels - souvent considérable.

 
Photos Christian Petit et Gérard Vandystadt / Agence Regards du Sport-Vandystadt.com, pour l'Académie des Sports 2010. Monsieur Emmanuel Rodocanachi, Président, discours d'ouverture de la cérémonie de remise des Prix du palmarès 2009 de l'Académie des Sports. - Portrait en studio du Président Emmanuel Rodocanachi. Au Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), Paris, lundi 15 novembre 2010.


Dès lors, l'esprit du jeu, le respect de l'arbitre, les règles elles-mêmes sont parfois réduits à servir de simples repères, contournables, au lieu de conserver leur statut d'impératifs absolus.

Dès lors, la violence, dans les stades, dans les tribunes, voire hors des enceintes sportives, ne surprend plus, si elle choque encore.

Dès lors, le dopage, cette gangrène du sport moderne, gagne du terrain. Il en arrive à ridiculiser certaines compétitions et, malgré les imprécations de la lutte plus ou moins convaincue dont il fait l'objet, il continue de faire la course en tête, en avant du peloton de ceux qui voudraient vraiment l'éradiquer mais